Tous les schémas présents sur le site sont réservés exclusivement à un usage personnel.

Lampemetre FC2013

Lampemetre FC2013

 

Nouveau

 

 

Le FC2013 V4 4.0 livré en ordre de marche

 

 

     Il comporte deux alimentations régulées haute-tension séparées :

     - une pour l'alimentation anode pouvant avoir trois valeurs, 100, 150 et 250 volts

     - une pour alimenter la grille G2 des pentodes à 250 volts


     Une alimentation régulée pour le chauffage filament est présente également

 

     Le tout est livré dans une élégante valise facilement transportable de 320x230x150mm

 

      Liste des tubes testés : Tableau tubesTableau tubes (8.72 Ko)

 

 

 

Fc2013 v4 3 4
 

 

me contacter

 

 

 

Le FC2013 V3 (façade réalisée à l'aide du logiciel GALVA de F5BU)

 

el84-ia-45-1ma.jpg

Pourquoi ce lampemètre FC2013 ?

 

Le FC2012 (dit pour guitariste) est très simple d’emploi, mais ne permet pas de faire des mesures de pente,

de résistance interne,  ni de contrôle du coefficient d’amplification.

Il ne possède pas de contrôle d’isolement cathode-filament, ni de test de vide.

Le FC2013 permet tous ces contrôles.

 

Les amplificateurs de guitare utilisent 3 types de tubes :

-  les valves redresseuses

-  les tubes de puissance (pentode, tétrode)

-  les tubes préamplificateur

 

dessin-facade.jpg

Le FC2013 est donc conçu en partant de ces considérations :

 

-  Un support Octal et un Noval pour ces trois types de tubes.

Soit les supports S1 et S2 pour les tubes préamplis, S3 et S4 pour les tubes de

 puissance et S5, S6 pour les valves.

-  Pouvoir tester les deux éléments d’une triode préampli (12AX7…)

en commutant un simple inverseur T1-T2 et pour vérifier les deux

anodes d’une valve même manipulation en commutant V1-V2.

 

Caractéristiques :

 

Alimentation secteur 230 volts alternatif

Les mesures seront effectuées sous une tension anodique de 250Volts ou 200V et une intensité

 maximum de 190mA.

Les filaments seront alimentés sous 6,3V et 5Volts pour les valves support Octal.

La version V3 possède une alimentation stabilisée pour le chauffage filament de 6,3V 2,5A.

La tension de polarisation Vg1 est réglable de 0 à -15Volts, en deux plages : de 0 à 7,5v

et de 7,5 à 15v.

L’affichage des paramètres s’effectue sur un afficheur cristaux liquides.

La lecture de la tension de polarisation s’effectue en mettant l’inverseur en position –Vg1

et la valeur de l’intensité anodique sera lue avec l’inverseur en position Ia.

Quelques adaptateurs permettront de tester d’autres tubes.

 

Mode d’emploi :

 

Positionner l’inverseur standby- mesure sur standby.

L’inverseur –Vg1-Ia sur –Vg1.

L’inverseur de façade avant sur 250V.

Enficher le tube à tester dans le bon support suivant le tableau donné en annexe.

Basculer l’inter secteur sur marche.

Régler la tension de polarisation en s’aidant du tableau fourni.

Basculer l’inverseur –Vg1-Ia sur la position Ia.

Effectuer la mesure courant anodique en basculant l’inverseur standby-mesure sur la

position mesure.

Se référer au tableau pour les valeurs correspondantes à des tubes neufs.

Chacun appréciera à quel moment changer ses tubes de son ampli.

Personnellement, j’estime qu’à 80%, il est bon de les changer.

Mais ceci n’engage que moi.

 

Un test de contrôle d’isolement filament-cathode est effectué en appuyant sur le bouton test isolement.

Le courant anodique doit tomber à la valeur 0 sinon l’isolement est défectueux.

 

Le test de contrôle du vide est réalisé de la façon suivante :

En position « mesure » observer le courant anodique Ia  en appuyant sur le poussoir test vide.

Si le tube présente un vide imparfait, la tension de polarisation –Vg1 varie (diminue) et entraine une

augmentation du courant Ia.

 

Analyse technique :

 

Le FC2013 v3 comporte deux circuits imprimés où sont élaborées les tensions suivantes :

 

-  Tension anodique de 250 ou 200 volts avec une intensité max de 190 mA.

-  Tension de polarisation réglable de 0 à 15 volts.

-  Tension de 9 volts isolée pour l’afficheur LCD.

-  Tension alimentation filament 6,3V 2,5A

 

alimentation-v3.jpg

 

 

regul-bt-v3-1.jpg

 

Un transformateur torique primaire 230V, avec 3 secondaires de 240V, 6,3V, 5V.

 

boitier-capot-ouvert-1.jpg

 

Le lampemètre FC2013 se compose de deux parties :

 

-  Une partie fixe avec le transformateur d’alimentation, les circuits imprimés, prise alimentation

fusible et interrupteur secteur.

-  Une partie mobile avec un circuit imprimé supportant les supports de tubes, les inverseurs,

le potentiomètre de réglage de la tension de polarisation et l’afficheur LCD.

 

La jonction de ces deux parties est réalisée par un connecteur 7 points.

 

ci-support-tubes-cote-composants-v3.jpg

 

ci-support-tubes-cote-pistes-v3.jpg

 

 

Description carte alimentations :

 

 

lampemetre-fc2013-v3-alimentations-copier.png

 

1 - Elaboration de la haute-tension :

 

Le redressement est assuré par quatre diodes montées en pont..

Le filtrage est constitué d’un condensateur chimique de 220μF 450 volts et d’un 100 nF 630 volts.

Contrairement aux autres lampemètres (FC2008, FC2010, tubes BF) il n’est pas fait usage de

Zeners haute-tension de puissance difficiles à approvisionner.

Une tension de référence de 2,5 volts est fournie par le TL431. Le transistor haute-tension MPSA92

est monté en générateur de courant qui alimente la résistance de 120KΩ et le potentiomètre de 47KΩ.

Il se développe à leurs bornes une tension de plus ou moins 250 volts réglables par le potentiomètre de

47 KΩ qui va servir à piloter le transistor MOSFET canal N 2SK2761.

Un deuxième circuit avec une résistance de 330K et un potentiomètre de 220KΩ permettra d’obtenir une

tension de 200 volts.

Une diode Zener de 10 volts protège le 2SK2761 des surtensions gate-source éventuelles.

Un dispositif de protection en cas de court-circuit est assuré par la résistance de 2,2 ohms et le transistor BC337B.

Celui-ci devenant conducteur pour un potentiel de 0,7 volt aux bornes de la résistance de 2,2 ohms et bloque

le transistor MOSFET.

Un léger filtrage est assuré en sortie par un condensateur de 2,2μF et un de 100nF.

Les tensions de 250 volts  ou 200 volts sont disponibles aux bornes 5 et 6 du circuit imprimé.

 

2 - Alimentations 9 volts et 15 volts :

 

Un transformateur 230/2x9 volts 1,5 VA est utilisé.

Un enroulement est redressé, filtré et régulé par un 78L09.

Cette tension de 9 volts est disponible aux bornes 7 et 8.

L’autre enroulement est utilisé pour alimenter un doubleur de tension et fournir au 79L15 une tension suffisante.

La tension de 15 volts est disponible aux bornes 9 et 10.

 

3 - Alimentation 6,3 volts filament :

 

 


 

 Reg

 

Le redressement est assuré par deux diodes 1N5402 (200 v 3A) en parallèle.

Un condensateur de 10000μF filtre cette tension redressée.

La régulation se compose d’un circuit LM7805T et d’un transistor PNP 2SB817.

Deux diodes BAT41 permettent de porter la tension de sortie à 6,3 volts.

Une résistance shunt de 0,22Ω  et le transistor 2SB1370 assure une protection contre les courts-circuits en sortie.

 

Le schéma de principe

 

lampemetre-fc2013-v3-2-0-schema-de-principe-copier.png 

 

Réalisation :

 

 

Les plans des circuits imprimés au format TCI sont disponibles sur demande rubrique 'me contacter'

 

 

ci-support-tubes.jpg

ci-alim-6-3v-regulee.jpg

 

ci-alimentations.jpg

 

Attention les circuits imprimés ne sont pas à l'échelle 1

 

 

Photos réalisation

 

capot-ouvert.jpg

 

cablage-afficheur-lcd.jpg

 

 

Quelques tests

 

Pentode EL84

 

el84-pol-7-3v.jpg

Polarisation -7,3 volts

 

el84-ia-45-1ma.jpg

Intensité anode 45,1 mA

 

 

 

Tétrode 807

 

 

807-1.jpg

Polarisation de -10 volts

 

807-2.jpg

 

Intensité anode 91,5 mA

 

 

A remarquer l'utilisation d'un adaptateur AD10

 

 

Tableau des tubes testés

 

 

tableau-tubes-copier.jpg

 

Vous pouvez cliquez sur toutes les photos et schémas pour zoomer

 

 

 

 

 

LAMPEMETRE FC2013

 

Mode opératoire des mesures

 

 

Exemple avec tube ECC82 (12AU7) 

 

Mesure de la pente :

 

Faire varier la polarisation –Vg1 de + 1V. Le courant Ia doit chuter.

La pente exprimée en mA/V est égale à la différence des deux valeurs de Ia.

Ua=250V  -Vg1=8,5V  Ia mesurée=10,5mA

La polarisation –Vg1 est augmentée de 1V soit 9,5V.

Le courant Ia est maintenant de 8,3mA.

La différence des deux courants mesurés est donc de 10,5-8,3=2,2mA

Le tube a donc une pente de 2,2 mA/V.

A noter lorsque la polarisation est égale ou inférieure à 2V,  il vaut mieux faire une variation de + et – 0,5V

à partir de –Vg1 d’origine (1,5V et 2,5V pour 2V origine).

 

Mesure de la résistance interne :

 

Noter la valeur du courant anodique Ia avec 250V et –Vg1 donné par le tableau.

Passer la tension anodique de 250V à 200V en appuyant sur le commutateur en façade.

Relever la nouvelle valeur du courant anodique Ia.

La résistance interne sera égale à 50 / (Ia1-Ia2)

Ua=250V  Ia1=10,3mA

Ua=200V  Ia2=5,3mA

La résistance interne ρ est donc de  50 / (10,3-5,3) soit 10 KΩ

 

Mesure du coefficient d’amplification :

 

Le coefficient d’amplification se calcule à partir de deux grandeurs mesurées qui sont la pente (s)

et la résistance interne du tube (ρ) :

 

μ = ρ x s  soit dans notre exemple 10 x 2,2 = 22

 

 

 

Le FC2013 V4 4.0 livré en ordre de marche

 

 

     Il comporte deux alimentations régulées haute-tension séparées :

     - une pour l'alimentation anode pouvant avoir trois valeurs, 100, 150 et 250 volts

     - une pour alimenter la grille G2 des pentodes à 250 volts


     Une alimentation régulée pour le chauffage filament est présente également

 

     Le tout est livré dans une élégante valise facilement transportable de 320x230x150mm

 

 facade-2.jpg

 

 

me contacter

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 19/12/2016


Cercle "Radios anciennes"
Liste des sites | << Préc | Suivant >> ]